Strict Standards: Only variables should be assigned by reference in /home/grandspal/www/plugins/system/unpublishfront/unpublishfront.php on line 45
Accueil

Connexion

   

La protection de l'enfance
Elle est persuadée d’agir dans l’intérêt supérieur de l’enfant.
Elle fait excès de confiance

Elle est certaine d'être parfaite, cela l’empêche d'accepter ses erreurs et ses abus.

La justice
C'est le
décideur au sein de la protection de l’enfance.
Malheureusement, La Cour des comptes de 2009 laisse apparaître dans ses conclusions que  le juge des enfants (
JDE
) se  base  dans 98 % des cas sur les rapports et sollicitudes des associations de la protection de l’enfance pour établir son jugement ou son ordonnance.
Qui décident, les associations ou le juge ?

La classe politique
Les ministres, parlementaires, et autres élus sont informés, ils écoutent les doléances et adoptent une position passive
Ils sont tous persuadés d’agir dans l’intérêt supérieur de l’enfant.

La Cour des Comptes
Dans son rapport de 2009
elle cite une maltraitance institutionnelle dans le cadre de la protection de l'enfance.
Rien n'a changé depuis.

   

Les grands-parents
Ils observent avec le coeur.
Ils savent que l’essentiel est invisible pour les yeux.

Ils n'ont pas besoin de faire usage d'autorité pour se faire entendre par leurs petits-enfants
Ils n'ont pas besoin de se faire rétribuer pour les aider.
Ils savent que beaucoup d'enfants sont victimes d’un système appelé la protection de l’enfance.
Ils agissent dans l'intérêt supérieur de leurs petits-enfants.


Les pédopsychiatres, Les psychiatres, Les sociologues.

Ils donnent des avis et des recommandations.

 Ils reconnaissent la place bénéfique des grands-parents auprès de leurs petits-enfants

 

Les Associations

Elles interviennent régulièrement auprès des élus et de l'exécutif, et au renouvellement du gouvernement les revendications passent par la case « poubelle ».
Et on recommence la même procédure

   

Le porte-plume de ce site,

C'est un papy en colère.


Il est aussi le fondateur du regroupement des grands-parents en colère

Son but est d’aider ceux qui souffrent et subissent les dysfonctionnements des services de la protection de l'enfance

L’intérêt supérieur de l’enfant, est son seul motif d’action.

Il n’a pas l’intention de nuire à une personne ou à un organisme.
Il respecte les règles de vie, les lois, les gens et nos institutions.

Il va à la messe tous les dimanches et au moins une fois dans la semaine.
Pour lui « DIEU » existe.

Seule la « Vérité » a un sens pour lui.
Il reste dans cette vérité en toutes circonstances.


Il faut agir sans animosité ou vengeance envers ceux qui vous causent des torts.
C’est le seul moyen pour se faire entendre.

   
   
© Le papy en colère fondateur du regroupement des grands-parents en colère